Province de Reims
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Mer 16 Juil - 23:28

Citation :
Au nom de l'Assemblée Episcopale de France,

Nous, Msgr Poltau,au nom du Primat de France,

En ce seizième jour de juillet de l'an de grâce MCCCCLVI,

Faisons annonce de :

L'élection, par l'Assemblée Episcopale de France, de Vincent.diftain à la tête du diocèse de Beauvais.

Monseigneur est invité à se rendre à l'hérauderie du Clergé afin de mettre en règle ses sceaux et ses ornements. Il est également convié à rencontrer ses pairs ainsi qu'a siéger à l'Assemblée Episcopale de France.


Ad majorem Dei gloriam

Revenir en haut Aller en bas
vincent.diftain



Nombre de messages : 277
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Mer 16 Juil - 23:54

Cher Ami,

Merci pour avoir diffusé cette annonce, vous m'avez coiffé au poteau !

Je suis très heureux d'arriver en ce Diocèse et j'invite tous les clers à me rencontrer rapidement, pour faire le point.

J'invite également toute personne souhaitant me rencontrer à venir en mon bureau.

Je tiens enfin à souhaiter à mon prédesseur, Monseigneur Jackmor, une bonne continuation dans ses nouvelles activités.

Vincent Diftain
Nouvel Evêque de Beauvais
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Jeu 17 Juil - 0:19

Sortant de sa salle de cours, le géant d'Argonne fit un détour inhabituel pour venir présenter ses hommages au nouvel arrivant

Il frappa à la porte et entra après qu'on l'ai invité


Votre éminence,
Je suis diacre en Argonne, canton de Reims, mais je tenais à vous féliciter et vous souhaiter la bienvenue.

Voilà c'est fait. Je vous laisse.
Revenir en haut Aller en bas
vincent.diftain



Nombre de messages : 277
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Jeu 17 Juil - 0:24

Vincent Diftain, vit un fort grand homme entrer en son bureau.

Frère Diacre,

Je vous remercie pour vos félicitations, et pour votre accueil.

Par contre, je ne suis pas Cardinal comme son Eminence Aaron, mais seulement Evêque, alors inutile de me donner du Eminence Wink

Encore Merci pour votre accueil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Jeu 17 Juil - 0:39

Cédric arriva vers Monseigneur Diftain

Félicitation Monseigneur,

Nous risquons fortement de nous revoir, étant un membre de la garde épiscopale je suis là pour vous si besoins.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Jeu 17 Juil - 11:45

Oups ... j'ai parfois du mal avec l'étiquette.

Je ferais attention la prochaine fois Votre Em ... euh ... Monseigneur? Monsieur ?

Enfin ... je ferais attention

Lolpapa s'éclipsa aussi vite que sa grande carcasse le lui permettait
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Jeu 17 Juil - 11:56

Toutes mes felicitations cher Confrères.

Alhysis,
Nouvelle Evêque de Limoges.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Jeu 17 Juil - 13:40

Toutes mes félicitations Monseigneur, si jamais vous avez un soucis avec les Clés de Reims n'hésitez pas à me le faire savoir. Wink Bienvenue parmi nous
Revenir en haut Aller en bas
vincent.diftain



Nombre de messages : 277
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Jeu 17 Juil - 15:20

Chère Alhysis,

Merci à vous, collègue de promotion, pour votre gentil petit mot Very Happy

Chère Bigornéa, c'est pour moi un plaisir de pouvoir travailler avec vous, je suis sûr que nous ferons un excellent travail ensemble Smile

Frère lolpapa,

Il semblerait que l'on doive me nommer Monseigneur maintenant, mais je ne suis pas à cheval sur l'étaiquette, entre frères et soeurs de l'Eglise, cependant, je ne pouvais me laisser appeler Eminence Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Annonce : Cour Suprême de Champagne   Mar 23 Sep - 21:42

Bonsoir mes pères, votre Eminence,

Je suis Richard Wagner, chancelier de Champagne, et j'ai à vous tenir informé de ceci :

Un devoir à accomplir pour les religieux en Champagne est la participation à la Cour Suprême.

Pour ceux qui l'ignorent, la Cour Suprême est l'organe juridique le plus haut de Champagne, et à pour but de juger les cas de haute trahison. Deux cas actuels sont en procés : les conseillers Frycek et Empereurjaloux.

La charte de la Cour Suprême est la suivante :

Citation :
Cour suprême de Champagne

I. De la composition de la Cour Suprême:

Composent la Cour Suprême de Champagne:

Pour le Tiers-Etat : les maires champenois et les conseillers ducaux roturiers et laïc qui ont manifesté leur présence avant le réquisitoire du Procureur.

Pour la Noblesse : Les titulaires d'un fief ducal, vicomtal ou baronnal champenois qui ont manifesté leur présence avant le réquisitoire du Procureur

Pour le Clergé : les archevêques, évêques et curés champenois qui ont manifesté leur présence avant le réquisitoire du Procureur.

II: Champ d'action:

La Haute Cour de Justice est appelée à sièger pour les crimes de Haute Trahison

II. Du déroulement du Procès:

Le procès est instruit par le Procureur de Champagne. Il se déroule selon la séquence suivante :

Première plaidoirie du Procureur

Première plaidoirie de la défense

Le Procureur a la possibilité de nommer cinq témoins.

La défense a la possibilité de nommer cinq témoins.

Le Procureur décide de son réquisitoire d'accusation dans lequel il réclame la peine ou la relaxe

L'accusé a alors droit à une seconde plaidoirie avant que le jugement ne soit rendu.

III. Le Verdict:

- Les trois ordres votent, chacun de leur côté, l'innocence ou la culpabilité du suspect, à la majorité simple. En cas d'égalité parfaite au sein d'un ordre, l'avis pour cet ordre sera la culpabilité, l'accusé n'ayant pas réussi à prouver son innocence.

- Si deux des ordres au moins se prononcent pour l'innocence, le Juge de Champagne relaxe l'accusé.
Dans le cas contraire, le Juge de Champagne choisit la peine librement, en accord avec le Codex.


En gros, il vous est demandé de suivre les procés de deux accusés, et de donner votre avis à la fin, en salle de délibération, sur leur innocence ou leur culpabilité.

Le procés à lieu ici :

http://conseilchampagne.forum2jeux.com/la-salle-d-audience-f80/

Et y sont donc conviés l'éveque de Beauvais, et les curés de Clermont, et Compiègne.

En vous remerciant de votre attention.
Revenir en haut Aller en bas
vincent.diftain



Nombre de messages : 277
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Annonce : La Nonciature recrute en Artois   Lun 13 Oct - 14:34



La Nonciature lance son grand recrutement d'hiver pour renouveler nos personnels diplomatiques décimés par la fatigue et la vieillesse ainsi que par le grand nettoyage automnal. Vous avez donc un grand rôle à jouer en recommandant et dénichant parmi vos fidèles et votre clergé interne les personnalités les plus à même de représenter Rome en vos provinces temporelles. Désormais, le statut de curé ouvre aussi la possiblité d'oeuvrer au sein de la Nonciature. Merci à vous de relayer cet appel en vos diocèses, paroisses et forum (arch)épiscopales et de contacter les perles rares afin de les inciter à nous rejoindre. voici la liste des postes désormais vacants.

----------------------------------------------------

message recrutement/pub de la Nonciature (merci de diffuser largement)

motivé par la politique ? Vous voulez intervenir diplomatiquement dans les évènements des Royaumes ? Vous voulez aider la Sainte Eglise Aristotélicienne Universelle ? DEVENEZ DIPLOMATE APOSTOLIQUE ROMAIN. Une aventure sans pareille, qui vous fera travailler en présence des Comtes et Ducs, en présence de Cardinaux et de gens importants de notre monde. Qui sais, peut-être même du Roy ou de l'Empereur...

Citation :
Département de la diplomatie romaine
de la Congrégation des Affaires du Siècle




Formulaire canonique ad-hoc issu de la Nonciature Apostolique:
Proclamation de Recrutement Massif

Nous, frère Roger, Premier Protonotaire Apostolique, décidons en ce jour, au nom du Conseil Supérieur de la Nonciature Apostolique et par la Grâce de Saint Arnvald :

Une importante campagne de recrutement à travers les Royaumes est lancée. Tous les Comtés et Duchés doivent se munir d'un Ambassadeur (laïc) ou d'un Nonce (prêtre), réel lien entre l'Eglise Aristotélicienne et le Pouvoir Temporel. La Nonciature recherche actuellement en priorité:
- des Ambassadeurs/Nonces Apostoliques (dans les nonciatures provinciales vacantes) qui sont le représentant du Saint-Siège dans une province temporelle des Royaumes.
- des Vice-Ambassadeurs/Prononces Apostolique (quasi toutes les places sont libres) dont le rôle en tant que numéro deux consiste à assister le Nonce ou Ambassadeur de la province et cela de manière aussi efficace que discrète.

Motivé, alors n'hésitez pas pour postuler au sein de la Salle des admissions pour tenter votre chance. Lisez attentivement les formalités sur "Comment postuler à la Nonciature" ainsi que notre Règlement intérieur avant de postuler.


La tâche consistant à assurer les intérêts de l'Eglise d'Aristote par sa Diplomatie est obscure & délicate, mais nécessaire au bon office de celle-çi. Bénît soit celui qui l'execute avec dévotion.

Par la grâce d'Aristote et de Christos, puissent Foi et Raison nous guider et que Saint Arnvald le justicier, nous protége. salutations ludiques et bénédictions aristotéliciennes.

Pour que la reconnaissance de la présente en soit accrue, nous avons décidé de la confirmer par notre main et de la signer par l'impression de notre sceau. Scellé en le palais Saint-Nicholas à Rome, Le 25 septembre de l'an MCDLV

Monseigneur Frère Roger
Premier Protonotaire de la Nonciature Apostolique
Grand Recteur de l'Ordre Cistercien
Chevalier de l'Ordre d'Aristote




Revenir en haut Aller en bas
vincent.diftain



Nombre de messages : 277
Date d'inscription : 31/10/2007

MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Lun 13 Oct - 14:34

Si vous êtes intéréssé, signalez vous ici.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Beeky d'Apperault

avatar

Nombre de messages : 971
Localisation : Possède des terres en Champagne, est domiciliée en Flandres mais réside en Breizh !
Date d'inscription : 10/09/2008

Feuille de personnage
Intelligence:
255/255  (255/255)
Statut: Erudit
Rang au sein de l'Eglise: Diacre

MessageSujet: Annonce : Lettre ouverte aux officiants de la province   Sam 18 Oct - 17:07

Le Procureur de la SI a écrit:
Afin que cela soit ententu et connu de tous, nous Beeky d’Apperault portons à vostre connaissance nostre nomination au poste de Procureur de la Saincte Inquisition.

Demandons aux Archevesques et évesques de bien vouloir prendre contact avec nostre humble personne pour régler moult choses.

Demandons à tous clercs officiants de se manisfester auprès de nous et dans leur prochain sermon dominical, de rappeler le rosle de ladicte Sainte Inquisition.

Demandons à tous les membres de la Garde Epicospale de bien vouloir nous adresser courrier pour faire connaissance.

Demandons à tous membres de l’OMR de faire de mesme.

Saurons dans la mesure du possible estre presente et à vostre ecoute. Remplirons nostre devoir de Procureur avec toute le serieux que cela exige.

Respectueusement

Dame Beeky d’Apperault
Procureur de la Saincte Inquisition

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Willy_II

avatar

Nombre de messages : 883
Localisation : Bertincourt (Artois)
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Annonce : nouvel évêque de Beauvais   Ven 26 Déc - 12:37

Le messager du nouvel évesque de Beauvais, Monseigneur William II, fit placarder l'annonce du choix du nouvel évêque pour Beauvais à l'entrée du palais.


Citation :


    Nomination de William II au poste d'évêque suffragant de Beauvais


    Au nom de l'Assemblée Episcopale de France,

    Nous, Tibère de Plantagenest, dict Rehael, Vice-Primat de France, au nom du Primat de France, faisons annonce de :



    La nomination du Père William II, dict Willy II, au poste d''évêque suffragant de Beauvais. Lui souhaitons tous nos vœux de réussite dans sa nouvelle affectation. Puisse Monseigneur William II, en tant que digne successeur des apôtres, diffuser la foi, mener ses ouailles vers le Salut, et demeurer un modèle pour ceux qui l'écoute.


    Paix et prospérité,

    Rédigé puis scellé à Rome en ce XXIIème jour du mois de décembre de l’an de grâce MCDLVI,



Revenir en haut Aller en bas
http://rrs-reims.bbflash.net/diocese-de-beauvais-f72/
Invité
Invité



MessageSujet: Annonce : Le couple en champagne   Ven 26 Déc - 14:02

Citation :

Nous,
Son Eminence Aaron de Nagran, cardinal et archeveque de Reims,
Monseigneur Jujux, archeveque de Sens,
Monseigneur Bombadil, Eveque de Langres,
Prenons la plume afin qu'il soit su de tous,


Qu'il est a rappeler que la champagne est digne fille de la Sainte Eglise suivant en cela les préceptes définis par les deux prophètes dont les enseignements sont les piliers de notre Sainte Eglise.

Nous citons ici les paroles du Tout-Puissant à ses enfants :

    “Afin que vous remplaciez par de nouvelles générations celles dont la vie se termine, je vous fais un cadeau bien plus beau encore. Cet amour que J’attends de vous, Je vous permets aussi de l’éprouver également envers vous, en couple. La tendresse et le désir mutuels seront les composantes de ce pur sentiment. La procréation en sera le but. Mais seul l’amour que J’aurai béni pourra permettre l’acte de chair, afin que votre espèce perdure dans Mon amour.”
    ( livre I: le mythe aristotelicien:la creation: partie VIII: la decision)



De même, nous citons ici les paroles de Christos à Natchiachia :

    " Lorsque deux êtres s’aiment d’un amour pur et qu’ils souhaitent perpétuer notre espèce par la procréation, Dieu leur permet, par le sacrement du mariage, de vivre leur amour. Cet amour si pur, vécu dans la vertu, glorifie Dieu, parce qu’Il est amour et que l’amour que les humains partagent est le plus bel hommage qui puisse lui être fait."



Ces deux textes montrent clairement et unilatéralement la Volonté Divine quant à ce sujet, seule doit être consommée toute union célébrée sous le regard bienveillant de Dieu.

Aux vues de quoi, tout rapprochement, fût-il dans la consommation de la chair ou le vie maritale dans un lieu commun sans union bénie et approuvée par la Sainte Eglise Romaine, Aristotélicienne, Une et Indivisible, se verrait aller à l'encontre du dogme aristotélicien et de la volonté de Dieu.

Toute personne incitant a cette débauche par l'octroi d'un lieu de vie commun, ou la pratiquant se trouverait face au risque d'être traduit devant l'officialité épiscopale de la sainte église et devant la justice des hommes.


Fait ce jour du 26 Decembre de l'an de grâce1456 en l'archevêché de Reims

Son Excellence Mytia de Béarn, vicaire général de Reims
Au nom de Monseigneur Bombadil et son Eminence Aaron,

Monseigneur Jujux, archeveque de Sens:

Revenir en haut Aller en bas
Willy_II

avatar

Nombre de messages : 883
Localisation : Bertincourt (Artois)
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Ven 26 Déc - 14:09

Monseigneur William II reçu, par un beau matin du lendemain de noël, un papier officiel. Il en prit de suite connaissance, et l'afficha à l'entrée du palais. Ceci en valait la peine.
Revenir en haut Aller en bas
http://rrs-reims.bbflash.net/diocese-de-beauvais-f72/
Willy_II

avatar

Nombre de messages : 883
Localisation : Bertincourt (Artois)
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Annonce : Voeux à l'Artois pour la nouvelle année   Ven 2 Jan - 13:35

Citation :

    Monseigneur William II,
    Evêque de Beauvais,
    Au nom du Diocèse de Beauvais,

    Aux Frères et Sœurs d’Artois,


    Salutation, et Bénédiction dans le Seigneur
    ,


    Tous les Clercs du Diocèse de Beauvais se joignent à moi, en ce début d’année, pour vous souhaiter, à vous chers Artésiens, chères Artésiennes, une bonne année mil quatre cent cinquante huit. Que cette année vous apporte joie, santé, et prospérité. Nous souhaitons de tout cœur que vous fassiez preuve de toutes les vertus de ce monde. Qu’Amour du Très-Haut, qu’Amour de votre prochain, Amour si pure soit-elle, soit présente tout au long de cette année.

    Nous devons marcher ensemble, dans la paix, dans le chemin tracé par nos Prophètes, tendre vers la Perfection, vers notre Père, afin de vivre des jours meilleurs, et d’être récompensé au final par le repos Eternel et de tout bonheur.

    Nous espérons qu’également le Diocèse de Beauvais aura la joie d’accueillir cette année de nouveaux clercs, ordonnés ou non. C’est pourquoi nous vous invitons chaleureusement à venir nous rencontrer, ainsi vous faire découvrir la vie religieuse. Dans la foi, des personnes reconnaissent un appel venu de Dieu, à travers sa contemplation, la méditation du Message Divin, une réflexion à propos d’évènements qui les touchent ou des personnes rencontrées, etc. Ils sont appelés à mettre Dieu au centre de leur vie, chacun selon sa vocation propre.
    Nous vous aiderons à vous interroger, vous aussi, sur votre propre vocation. Nous sommes là pour vous ouvrir le passage, nos portes vous sont grandes ouvertes !

    Nos meilleurs vœux, de tout cœur,

    Que Dieu vous bénisse,



    Obedientia et Pax,


    Mgr William II.

Revenir en haut Aller en bas
http://rrs-reims.bbflash.net/diocese-de-beauvais-f72/
Willy_II

avatar

Nombre de messages : 883
Localisation : Bertincourt (Artois)
Date d'inscription : 27/02/2008

MessageSujet: Annonce : Eglise pour le Conseil d'Artois   Mar 10 Fév - 23:28

Citation :



    A l’Universalité des Fidèles,
    Au peuple d’Artois,
    Aux élus artésiens.


    Il semble que l’Artois ait décidé de renouer avec ses vieux démons ! Nous avons cru
    naïvement que l’épisode tastevignasque et l’accession du sieur Pepe-Kaly au trône comtal
    de Rouergue auraient servi d’exemples ; mais il semble que non.

    L’Eglise a cru que la chose allait se résoudre d’elle-même et qu’il ne s’agissait là que d’une
    folle dérive passagère, d’une entreprise fondée sur des pensées captieuses. Or, le conseil
    artésien semble vouloir persister dans sa déviance hérétique et son crime de lèse-majesté.
    Car ne nous trompons pas, le plaidoyer pro domo du sieur Yeuxbleus n’est autre qu’un
    discours spécieux visant bien entendu à se dédouaner de ses propres actions, tout en
    rejetant évidemment la faute et sur l’Eglise, et semble-t-il aujourd’hui, sur l’administration
    royale qui a refusé son allégeance.

    Le fermant de cette rancœur remonte à l'excommunication latea sentencia du dit sieur,
    prononcée officiellement le cinq juillet de l’an de grâce MCDLVI par le décret « De Infamiae
    Repudio », et qui condamnait l’ensemble des révoltés artésiens qui s’étaient associés aux
    schismatiques de l’abbaye de Tastevin. Excommunication mainte fois contestée sous le
    prétexte fallacieux que l’Eglise n’avait pas à intervenir dans le domaine temporel, alors
    qu’elle ne le fit pas, confondant la prise du château avec leur acte blasphématoire de nature
    dogmatique et canonique.

    Aujourd’hui, le sieur Yeuxbleus et ses acolytes oblitèrent l’Artois d’une honte déshonorante
    en insultant la Sainte Institution de Dieu sur Terre, en menaçant Sa Majesté le Roi de France
    et ses officiers. Tel un jouvenceau dévoyé, l’hérétique Yeuxbleus semble se complaire de
    manière éhontée dans la situation qui est la sienne. Il reproche à l’Eglise de ne point avoir
    traité sa demande de réintégration au sein de la communauté suffisamment rapidement, mais
    lorsqu’on voit le comportement qu’il adopte, il est heureux que la Sainte institution n’ait pas
    pris en compte sa demande. L’on voit avec quel sérieux et quel zèle il entendait et entend se
    racheter aux yeux de Dieu et de l’Eglise. Voici d’ailleurs que l’on apprend que des tractations
    sont en cours entre le comté d’Artois et l’abbaye de Tastevin. Non content d’avoir déjà été
    excommunié pour s’être associé à ce cloaque, il renoue avec eux en vue de légaliser, et leur
    culte, et leur principauté, osant par là même un nouvel affront envers Sa Majesté.

    Bien que le duc Thibaud-Xavier de Ludgarès, pair de France, ait indiqué que le concordat
    artésien empêche le jouvenceau dévoyé de monter sur le trône comtal, c’est aussi parce qu’il
    est intolérable et impensable qu’un excommunié, banni de l’Eglise de Dieu, devienne un
    feudataire de Sa Très Aristotélicienne Majesté. Comment un individu de la sorte pourrait-il
    devenir le fidèle serviteur d’un roi-évêque par son sacre ? Comment tolérer qu’un proscrit de
    l’Eglise prenne en change une province entière du Royaume de France alors qu’il renie
    l’autorité morale et le magistère spirituel de l’Eglise de Rome, Institution de Dieu ? Enfin,
    quant à la soit-disante caducité du concordat artésien, sous prétexte que les précédents comtes
    n’aient pas été couronnés, nous la balayons d’un revers de la main, l’ordo n’ayant pas encore
    été défini par une loi annexe. Les autorités artésiennes étant par ailleurs autant responsables
    que l’Eglise de ce manquement, l’Eglise affirme tout uniment la pleine validité du concordat,
    et fait fi de cet argumentaire cauteleux.

    En conséquence, et devant le refus d’obtempérer ou de faire acte de contrition, nous nous
    voyons obligés d’user de la méthode employée en Rouergue, et menaçons
    d’excommunication l’ensemble du conseil artésien s’il venait à persister dans cette voie sans
    issues. A compter de ce présent jour, la Sainte Eglise ne laisse à ces personnes d’autre choix
    que de rentrer dans le droit chemin en démissionnant de leurs charges comtales. Dans le cas
    contraire, l’Eglise se verrait obligée de frapper d’excommunication épiscopale pour apostasie
    les conseillers artésiens qui ne se seraient pas soumis à cette injonction. Toutefois, si le sieur
    Yeuxbleus décidait, dans un éclair de lucidité, de rendre les attributs de sa charge, nous
    serions prêts à chercher une voie moins brutale et plus consensuelle avec le conseil élu.

    En espérant une réaction lucide et prompte, nous prions le comté d’Artois et l’ensemble des
    fidèles qui attendent une protection de l’Eglise et de leur foi, de recevoir notre bénédiction
    apostolique.

    Puisse le Tout Puissant vous inspirer sagesse et vertu.


    Pour la Nonciature Apostolique et la Primatie de France,



    Vicomte Aaron de Nagan,
    Cardinal-Archevêque de Reims,
    Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
    Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle.




    Donné à Rome, le X du mois de février, le mardi, de l’an de grâce MCDLVII de notre
    Seigneur, jour de la Bienheureux Abbé Tise de Cambrai.




Code:
[quote]
[list]
[i]
A l’Universalité des Fidèles,
Au peuple d’Artois,
Aux élus artésiens.


Il semble que l’Artois ait décidé de renouer avec ses vieux démons ! Nous avons cru
naïvement que l’épisode tastevignasque et l’accession du sieur Pepe-Kaly au trône comtal
de Rouergue auraient servi d’exemples ; mais il semble que non.

L’Eglise a cru que la chose allait se résoudre d’elle-même et qu’il ne s’agissait là que d’une
folle dérive passagère, d’une entreprise fondée sur des pensées captieuses. Or, le conseil
artésien semble vouloir persister dans sa déviance hérétique et son crime de lèse-majesté.
Car ne nous trompons pas, le plaidoyer pro domo du sieur Yeuxbleus n’est autre qu’un
discours spécieux visant bien entendu à se dédouaner de ses propres actions, tout en
rejetant évidemment la faute et sur l’Eglise, et semble-t-il aujourd’hui, sur l’administration
royale qui a refusé son allégeance.

Le fermant de cette rancœur remonte à l'excommunication latea sentencia du dit sieur,
prononcée officiellement le cinq juillet de l’an de grâce MCDLVI par le décret « De Infamiae
Repudio », et qui condamnait l’ensemble des révoltés artésiens qui s’étaient associés aux
schismatiques de l’abbaye de Tastevin. Excommunication mainte fois contestée sous le
prétexte fallacieux que l’Eglise n’avait pas à intervenir dans le domaine temporel, alors
qu’elle ne le fit pas, confondant la prise du château avec leur acte blasphématoire de nature
dogmatique et canonique.

Aujourd’hui, le sieur Yeuxbleus et ses acolytes oblitèrent l’Artois d’une honte déshonorante
en insultant la Sainte Institution de Dieu sur Terre, en menaçant Sa Majesté le Roi de France
et ses officiers. Tel un jouvenceau dévoyé, l’hérétique Yeuxbleus semble se complaire de
manière éhontée dans la situation qui est la sienne. Il reproche à l’Eglise de ne point avoir
traité sa demande de réintégration au sein de la communauté suffisamment rapidement, mais
 lorsqu’on voit le comportement qu’il adopte, il est heureux que la Sainte institution n’ait pas
 pris en compte sa demande. L’on voit avec quel sérieux et quel zèle il entendait et entend se
 racheter aux yeux de Dieu et de l’Eglise. Voici d’ailleurs que l’on apprend que des tractations
 sont en cours entre le comté d’Artois et l’abbaye de Tastevin. Non content d’avoir déjà été
excommunié pour s’être associé à ce cloaque, il renoue avec eux en vue de légaliser, et leur
culte, et leur principauté, osant par là même un nouvel affront envers Sa Majesté.

Bien que le duc Thibaud-Xavier de Ludgarès, pair de France, ait indiqué que le concordat
artésien empêche le jouvenceau dévoyé de monter sur le trône comtal, c’est aussi parce qu’il
 est intolérable et impensable qu’un excommunié, banni de l’Eglise de Dieu, devienne un
feudataire de Sa Très Aristotélicienne Majesté. Comment un individu de la sorte pourrait-il
 devenir le fidèle serviteur d’un roi-évêque par son sacre ? Comment tolérer qu’un proscrit de
l’Eglise prenne en change une province entière du Royaume de France alors qu’il renie
l’autorité morale et le magistère spirituel de l’Eglise de Rome, Institution de Dieu ? Enfin,
 quant à la soit-disante caducité du concordat artésien, sous prétexte que les précédents comtes
n’aient pas été couronnés, nous la balayons d’un revers de la main, l’ordo n’ayant pas encore
été défini par une loi annexe. Les autorités artésiennes étant par ailleurs autant responsables
que l’Eglise de ce manquement, l’Eglise affirme tout uniment la pleine validité du concordat,
 et fait fi de cet argumentaire cauteleux.

En conséquence, et devant le refus d’obtempérer ou de faire acte de contrition, nous nous
voyons obligés d’user de la méthode employée en Rouergue, et menaçons
d’excommunication l’ensemble du conseil artésien s’il venait à persister dans cette voie sans
issues. A compter de ce présent jour, la Sainte Eglise ne laisse à ces personnes d’autre choix
que de rentrer dans le droit chemin en démissionnant de leurs charges comtales. Dans le cas
contraire, l’Eglise se verrait obligée de frapper d’excommunication épiscopale pour apostasie
 les conseillers artésiens qui ne se seraient pas soumis à cette injonction. Toutefois, si le sieur
Yeuxbleus décidait, dans un éclair de lucidité, de rendre les attributs de sa charge, nous
serions prêts à chercher une voie moins brutale et plus consensuelle avec le conseil élu.

En espérant une réaction lucide et prompte, nous prions le comté d’Artois et l’ensemble des
 fidèles qui attendent une protection de l’Eglise et de leur foi, de recevoir notre bénédiction
apostolique.

Puisse le Tout Puissant vous inspirer sagesse et vertu.


Pour la Nonciature Apostolique et la Primatie de France,

[img]http://img204.imageshack.us/img204/9382/signaturepngcopiejt9.png[/img]

Vicomte Aaron de Nagan,
Cardinal-Archevêque de Reims,
Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle.

[img]http://img138.imageshack.us/img138/7150/sanstitre1copiegb5.png[/img]


Donné à Rome, le X du mois de février, le mardi, de l’an de grâce MCDLVII de notre
Seigneur, jour de la Bienheureux Abbé Tise de Cambrai.

[/i]
[/list]
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
http://rrs-reims.bbflash.net/diocese-de-beauvais-f72/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Ven 27 Mar - 22:01

Cette annonce fut placardée en ces murs, après l'avoir été à Rome.

Citation :
Nomination de monseigneur Kaioh au poste d'évêque suffragant de Beauvais.


Au nom de l'Assemblée Episcopale de France,

Nous, Marc l'ancien, deuxième Vice-Primat de France, au nom du Primat de France, faisons annonce de :



La nomination du père Kiaoh, au poste d'évêque suffragant de Beauvais. Nous lui souhaitons par la-même tous nos vœux de réussite dans sa nouvelle affectation. Puisse Monseigneur Kaioh, en tant que digne successeur des apôtres, diffuser la foi, mener ses ouailles vers le Salut et demeurer un modèle pour ceux qui l'écoute.
Nous l’invitons à rejoindre l’Assemblée Episcopale de France, où il pourra rencontrer ses pairs.


Puisse Aristote la guider,

Fait à Rome, le vingt-sixième jour du mois de mars, de l’an de grâce 1457.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Mar 7 Avr - 10:57

La Nonciature apostolique de France recrute toujours en France.

Merci de vous faire connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Annonce da le Congrégation pour la Diffusion de la Foi   Ven 17 Avr - 19:56

Citation :
Chers clercs de l’Église Aristotélicienne,

J’ai l’honneur de vous faire savoir que l’EA recrute de nouveaux missionnaires afin de diffuser la Foy.

En effet, de nombreuses paroisses sont dépourvues de curés ou de diacres, ce qui laisse bien des futurs fidèles en détresse car ils ne peuvent se faire baptiser, ils ne peuvent servir le Très-Haut ni même se marier, et ce, malgré la bonne volonté de certains ou certaines qui font l’effort de suivre des formations spirituelles, dites pastorales.

Toutes ces pénuries de clercs poussent les gens à se détourner de la Foy aristotélicienne, il est pourtant de notre devoir de leur servir de guide, c’est pour cela que si vous êtes clercs de l’Église Aristotélicienne et que vous êtes libres de tout obligation (municipale, comtale, familiale pour les diacres non prêtres, etc...), que vous avez envie de voyager et de vous investir autrement qu’en étant attitré à une paroisse, la Compagnie d’Aristote est faite pour vous.

Dés à présent, je vous invite déposer vos demandes d'admission à Rome, toutes les candidatures seront analysées par SE le Cardinal Ivrel avant acceptation.

Tous les engagements, quels qu'ils soient, ne doivent pas être pris à la légère, aussi, je vous invite à lire attentivement le protocole du compagnon d'Aristote que vous devrez impérativement respecter si votre candidature est retenue.

Citation :
Protocole du Compagnon d'Aristote

Tout Compagnon d'Aristote doit se référer et se conformer à ce protocole dans l'exercice de sa fonction, l'accepter et le parapher avant sa nomination officielle.

I. Le Compagnon est sous l'autorité directe de la Congrégation pour la Diffusion de la Foi, donc du Responsable des Compagnons d'Aristote et du Cardinal en charge de cet organisation.

II. Des devoirs du Compagnon lors d'une mission officielle :

    II.1 Le Compagnon doit obligatoirement aviser l'Evêque du Diocèse visité, afin de l'informer de sa visite et de lui demander la permission de célébrer des offices, sacrements et de prêcher en suivant la règlementation des prêches de ce Diocèse. Il devra se référer aux décisions de ce dernier dans le Diocèse et en avertir sa hiérarchie au sein des Compagnons d'Aristote.
    Le Compagnon devra aussi aviser l'Evêque du Diocèse de son départ, en fin de mission, afin que celui-ci soit au courant que le Compagnon quitte les lieux.

    II.2 Le Compagnon doit aviser le Maire de la ville ou il doit se rendre pour pouvoir passer une annonce à la mairie, invitant le peuple à accueillir le Compagnon.

    II.3 Le Compagnon doit bien s'identifier auprès de la population (un titre de sujet clair sur la halle : "[RP] Eglise Aristotélicienne : Le Compagnon d'Aristote")

    II.4 Le Compagnon doit venir fréquemment dans la place publique du village visité et relancer la population (faire vivre le sujet ouvert sur la halle)

    II.5 Il est suggéré au Compagnon de passer en taverne afin de ramener les brebis vers le chemin de la foi Aristotélicienne. (aller en taverne aux heures d'affluence)

    II.6 Le Compagnon peut, si il le désire, faire publier sa visite dans le journal local afin que le plus de gens de la population soient au courant.

    II.7 Dans le cas d'une célébration de sacrement, elle doit se faire dans une église. Si aucune église est en place dans le village, il devra aviser l'Evêque de la création de cette église (sujet sur la halle).
    Un certificat devra être émis pour toutes les formes de sacrements effectuées. Le certificat sera conforme au certificat approuvé et disponible en les locaux des Compagnons d'Aristote.

    II.8 Tout sacrement de baptême ou de mariage devra être inscrit par le Compagnon officiant dans les registres de Rome.
    Une copie du Certificat sera également déposé dans les locaux des Compagnons d'Aristote.


III. Le Compagnon ne pourra partir en mission que s'il en a reçu l'autorisation de sa hiérarchie au sein des Compagnons d'Aristote (le Responsable des Compagnons ou le Cardinal en Charge de cette organisation).
Le Compagnon se verra à cet effet remettre un Ordre de Mission, dûment scellé qu'il pourra présenter lors de son déplacement et une fois arrivé sur son lieu de mission.

IV. Le Compagnon ne pourra quitter une mission qu'après en avoir reçu l'autorisation de sa hiérarchie au sein des Compagnons d'Aristote (le Responsable des Compagnons ou le Cardinal en Charge de cette organisation).

V. Si un Compagnon, en mission ou pas, devient indisponible, il devra en avertir sa hiérarchie directe au sein de cette organisation.

VI. Chaque Compagnon en mission devra, hebdomadairement, faire un rapport dans les locaux de l'organisation.

Amicalement,

SE Ivrel
Cardinal-chancelier de la Congrégation pour la Diffusion de la Foi
Évêque de Clermont



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Annonce : Abbaye de Tastevin   Ven 1 Mai - 22:44

Citation :
À l’Universalité des fidèles,
Aux peuples et aux nations,
Aux renégats de l’abbaye de Tastevin.


Le divorce est consommé ! Nous annonçons ce jour de façon solennelle la mise au ban définitive de l’Eglise de la communauté tastevinasque.

Il est particulièrement affligeant de voir la manière dont se comporte l’hérétique schismatique Pouss de l’abbaye de Tastevin. Prête-t-il à l’idée de vérité la moindre importance ? Tout aussi navrant est de voir la conduite qu’il adopte lors de négociations. Après avoir évincé l’un après l’autre ses opposants au sein de l’abbaye en les expulsant manu militari la veille des élections à l’abbatiat, après n’avoir cessé de « promouvoir » une remise « à plat » mensuelle des traités longuement discutés pour gagner du temps et ensuite accuser l’Eglise d’insidieuses manœuvres de capotage, il croit qu’il est légitime de passer par la presse pour imposer un ultimatum et faire entendre sa voix auprès de l’Institution de Dieu sur Terre.

Face à cela, il est important, je pense, de rappeler que l’excommunication est par essence une peine que l’Eglise constate et non qu’Elle inflige. Les raisons pour lesquelles les faux moines de l’abbaye de Tastevin sont frappés d’excommunication sont bien plus profondes et raisonnables que ne voudraient le laisser entendre les esprits étriqués de ceux qui en sont
frappés. A ce propos, le fondement du décret « De Haeresis damnatione » est loin de l’interprétation fallacieuse que pourrait en faire les membres de l’abbaye. Il mentionne que quiconque participerait « à l’expansion ou au développement de l’hérésie schismatique de l’abbaye de Tastevin, se verrait […] frappé d’excommunication ». En l’occurrence, il s’agit d’une participation au développement de l’hérésie et non d’une participation à la vie active de l’abbaye. Il y a la confusion de deux domaines, le premier dogmatique, le second purement temporel. Mais il n’est pas étonnant que cette confusion ait lieu au vu du peu d’érudition dont font preuve les schismatiques. Voilà pourquoi les envoyés de Rome présents en l’abbaye,
ainsi que tous les membres qui continueraient à y demeurer mais à prêter allégeance à la Véritable Eglise ne seraient nullement constatés schismatiques et de facto excommuniés.

Jamais le bien fondé de l’excommunication ne fut remise en cause par un quelconque prélat qui en connaissait les raisons. Cette mise au ban de l’Eglise est de nature dogmatique et canonique, et non pour d'autres raisons aberrantes et sulfureuses qui pourraient sortir de la bouche de l’abbé autoproclamé. A partir du moment où l’on nie le Droit Canon, le Dogme, les doctrines, le magistère spirituel et l’autorité de l’Eglise, il est difficile de ne pas constater que ceux qui adhèrent à cette négation sont hors de l’Eglise, et donc excommuniés. Or, c’est le cas de l’abbaye de Tastevin. Il n’y a qu’une condition, sine qua non, au retour des schismatiques au sein de l’Eglise : abjurer leur hérésie et reconnaître tout ce qu’ils nient et ont nié. En dehors de cette repentance, rien n’est possible.

Concernant les autres déclarations empreintes de niaiseries et de vilenies et qui n’ont d’égal que le cloaque d’où elles sortent, elles ne sont que le parfait reflet de celui qui gouverne actuellement l’abbaye.
Premièrement, si le schismatique Pouss était un peu plus intéressé par l’aristotélisme, il saurait qu’un concile épiscopal est souverain en matière de décision interne.
Deuxièmement, l’Eglise aristotélicienne régulière n’est en aucun cas représentée par l’abbaye de Tastevin qui n’en est qu’une composante à côté des Ordres Religieux, qu’ils soient militaires ou non. Le manque de savoir est également patent à cet endroit.
Troisièmement, l’Eglise ne reconnaissant pas, à juste titre, le schismatique Pouss comme abbé, il est parfaitement normal et légitime que le droit de siège à l’Assemblée Episcopale de France lui ait été refusé. Cette non-reconnaissance est pareille à celle du temporel, où un comte, fut-il élu
par le peuple, n’est comte qu’à partir du moment où il a prêté allégeance à la couronne de France et que cette dernière l’a reconnu. Enfin, la démonstration patente du règne tyrannique de l’hérétique Pouss sur l’abbaye nous laisse pantois. En effet, quelle légitimité « divine »
donne cette élection à cet individu, fut-il élu à vingt-neuf reprises comme il nous le fait si « justement » remarquer ? Des hérétiques de la pire espèce ont, eux aussi, été élus au poste de comte par la voie des suffrages...

En conséquence, et devant le refus d’obtempérer, nous, Aaron de Nagan, et nous, cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne et Romaine réunis en Sacré Collège par la grâce de Dieu, frappons d’anathème les membres de l’abbaye tastevinasque qui persisteraient dans la voie du schisme et du vice.

Puisse le Tout Puissant continuer à nous inspirer sagesse et vertu.

Pour le Sacré Collège des cardinaux et la Primatie de France,



Vicomte Aaron de Nagan,
Cardinal-Archevêque de Reims,
Camerlingue de la Sainte Eglise Aristotélicienne,
Chancelier de la Congrégation des Affaires du Siècle.




Donné à Rome, le premier du mois de mai, le vendredi, de l’an de grâce MCDLVII de notre Seigneur, jour de la Saint Loyats.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   Lun 4 Mai - 20:44

Citation :



    Adversus Apostasiam Pertinacem


    Nous, Aaron de Nagan, cardinal-archevêque de Reims & camerlingue, & nous cardinaux de la Sainte Eglise Aristotélicienne & Romaine, réunis en Sacré Collège par la grâce de Dieu, devant le Très Haut, & sous le regard d’Aristote, au nom du Souverain Pontife de notre Sainte Mère l’Eglise,

    Avons ordonné & frappé, & par notre présent édit perpétuel & définitif, statuons, ordonnons & frappons d’anathème le groupuscule des faux moines de l’abbaye de Tastevin ayant ostensiblement & définitivement rompu les derniers liens qui pouvaient encore les unir à la Sainte Eglise de Dieu.

    Devant l’inacceptable mépris exprimé par cette communauté schismatique, & envers l’Eglise de Dieu & envers la communauté des fidèles, & devant le divorce consommé par l’officialisation de la croyance hérétique du « tastevinsime », c’est avec justesse et pleine légitimité que nous mettons définitivement au ban de l’Eglise ces personnes sorties du cloaque immonde de la bête sans nom.

    Ainsi, après le décret « De Haeresis damnatione », nous confirmons l’excommunication & frappons d’anathème les faux moines Pouss31, Isaac_cash, Sark, Telemakhos, Theophraste & Varigny. Par cette décision, qu’ils se voient privés à jamais du paradis solaire, de la communion des saints & de la communauté aristotélicienne.

    Face à cette immonde hérésie, tout fidèle cautionnant ostensiblement, ou contribuant, de quelque manière que ce soit, à l’expansion ou au développement de l’hérésie schismatique du tastevinisme, se verrait lui-même frappé de censure et encourrait l’excommunication épiscopale. Toute entreprise visant à pourvoir aux besoins de l’abbaye se verrait punie de la même manière par la Sainte Institution.


    Ad Majorem Dei Gloriam

    Fait à Rome le quatrième du mois de mai, le lundi, de l’an de grâce MCDLVII de notre Seigneur.



    Pour le collège des Cardinaux,
    Aaron de Nagan, Doyen, Camerlingue.



    Adversus Apostasiam Pertinacem : Face à l'apostasie obstinée



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Annonce : Évènement frontalier Artois-Champagne   Mer 8 Juil - 1:37

MarcLancien a écrit:


Nous, Marc l'Ancien, fait Cardinal Primat de France, par la grâce de Dieu et de Sa Sainteté Eugène V,

Désirons prendre position quant aux évènements survenus ces derniers jours à la frontière entre le Duché de Champagne et le Comté d’Artois.

Il a été porté à notre connaissance, une agression d’une armée menée par la famille d’Harcourt à l’encontre du Comté d’Artois. Nous désirons rappeler, que pour quelque raison que ce soit, y compris la guerre contre les ennemis de l’Église que sont certains des «Bourrins», il ne peut et ne doit être porté atteinte à l’intégrité territoriale d’une Province temporelle.

L’Artois est un comté Aristotélicien, le peuple artésien est un peuple Aristotélicien. L’ensemble des évêques, par la voie de l’Assemblée Épiscopale ne souhaite pas laisser des membres de la communauté des fidèles sans soutien.

Nous demandons instamment que l’Armée dite d’Harcourt soit démantelée dès que cela sera possible pour garantir aussi bien la sécurité des fidèles artésiens que champenois. Nous demandons également humblement aux autorités royales de faire toute la lumière sur les évènements ayant concouru à la situation que nous connaissons aujourd’hui.

Enfin, nous demanderons aux fidèles artésiens de raison garder et de ne point succomber aux tentations de la Créature Sans Nom. Nous les appelons au calme et au recueillement, en attendant que la justice fasse sont œuvre. Nous prierons pour eux, et pour le salut du Comté.

Puisse la volonté divine être faite, et Aristote veiller sur les fidèles artésiens.

Fait à Rome, le 6ème jour du mois de juillet de l’an de grâce 1457.



Marc, l’Ancien,
Cardinal-Primat de France.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Prêches dans le diocèse   Lun 27 Juil - 21:31

L'évêque de Beauvais a écrit:
De la Diffusion de la Foi
Des idées à prêcher sur le diocèse de Beauvais


Nous, Kaioh, fait évêque de Beauvais, par la Grâce du Très-Haut et la volonté de nos pairs, et noble successeur des apôtres de Christos :

Annonçons à la communauté des fidèles du diocèse de Beauvais et aux prêcheurs voulant porter la parole des prophètes en ses terres que les idées à défendre seront les suivantes :

    La métaphysique est la science de ce qui est, en tant qu'il est : de l'étant en tant qu'étant.
    La recherche des explications pour comprendre le monde qui nous entoure ne peut passer que par une observation attentive des choses qui nous entoure, et de leur forme.

    L'essence des choses est dans les choses-mêmes, et leur donne forme.
    Les choses sont tout d’abord définies par ce qu’elles sont en elles-mêmes. L’idée de ces choses et les formes qu’elles peuvent prendre ne dépendent que de ce qu’elles sont à l’origine.

    L'homme sage doit participer à la vie de la Cité.
    Les paroles d’Aristote et les dialogues qu’il a pu tenir tout au long de sa vie démontrent que l’homme de bien est celui qui s’investit dans la Cité. L'Église est toujours à la recherche de personnes désirant s’investir pour le communauté et désirant ainsi éprouver leur vertu.

    La beauté résulte de certaines proportions et de certaines mesures et rythmes harmonieux.
    La beauté peut se définir comme étant des formes plaisantes et harmonieuses qui ravissent nos yeux. Les travaux de la Congrégation du Saint Office sont parvenus à trouver «le chiffre d’or» qui est à l’origine de cette harmonie. Ce chiffre se nomme Phi.

    L'Être Divin est tout-puissant.
    Cela est certain, et tout aristotélicien se doit d’en être convaincu. Aristote nous a prouvé à maintes reprises l’unicité, l’omnipotence, et la perfection du Très-Haut.

Tout prêcheur voulant exercer sur le diocèse de Beauvais est libre de le faire, mais devra respecter les idées énoncées ci-dessus. En cas de manquement, il s'exposera à comparaître devant l'Officialité Épiscopale du diocèse de Beauvais.

Que cela soit su et entendu,


Que les paroles d'Aristote nous guident.

Fait à Beauvais, le vingt-septième jour de juillet de l’an de Grasce 1457.



Monseigneur Kaioh,
Évêque de Beauvais.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annonces de l'evêché suffragant de Beauvais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Laurent Beauvais et la réunification.
» Laurent Beauvais... Perche, Normandie et Réunification.
» Laurent Beauvais et la crise économique.
» Beauvais / Oise / Picardie [recherche successeur désespérément]
» née sous X le 12/07/1989 à Beauvais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archevêché de Reims :: Espace Inter-diocèses :: Accueil des visiteurs-
Sauter vers: