Province de Reims
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Partie V - Le sacrement des funérailles

Aller en bas 
AuteurMessage
Maximusdefrance

avatar

Nombre de messages : 1370
Date d'inscription : 13/05/2016

Feuille de personnage
Intelligence:
255/255  (255/255)
Statut: Erudit
Rang au sein de l'Eglise: Archevêque suffragant
MessageSujet: Partie V - Le sacrement des funérailles    Ven 9 Fév - 17:19

Citation :
Sacrement des funérailles, aussi appelé derniers sacrements.


La cause matérielle = le corps d'un fidèle ou d'un croyant suivant un enseignement religieux (pastorale,...)
La cause efficiente = tous les clercs peuvent s'occuper des funérailles
La cause formelle = la messe et la mise en terre
La cause finale = dernier hommage à la dépouille et adieux au monde terrestre



La cause matérielle
Les funérailles constituant le dernier sacrement, il est capital de s'assurer que l'éradication du lien entre le corps terrestre et l'âme a bien eu lieu et est définitive.

L'officiant ne respectant pas cette règle primordiale pourra être poursuivi par la Sainte Inquisition.


La cause efficiente
Tout clerc de l'Eglise Aristotélicienne, quelque soit sa charge, peut officier mais seul l'évêque du diocèse où la cérémonie aura lieu peut donner l'accord d'inhumation.
En cas de décès d'un Evêque ou Archevêque, seule une assemblée épiscopale à laquelle il appartient, ou seule la Curie dans le cas d'un Cardinal, est autorisée à ordonner son inhumation.
Dans le cas du décès du pape, le cardinal camerlingue est celui qui constatera le décès puis transmettra l'information à la Curie avant d'établir un acte authentique destiné aux fidèles.

La cause formelle

La messe
Tout fidèle aristotélicien décédé a le droit à la cérémonie funèbre.
Une cérémonie funèbre peut avoir lieu pour les personnes n'ayant pas encore reçu le sacrement du baptême mais ayant néanmoins suivi à leur façon le chemin de la Vertu, à la demande exclusive d'un membre aristotélicien de la famille.
Toutefois seul le corps d'un fidèle pourra être présent dans l'Eglise ou en terre consacrée. Sont donc notamment interdits dans l'église, les hétérodoxes, les suicidés et les excommuniés.

La mise en terre.
Seuls les fidèles aristotéliciens étant morts sans renoncer à leur foi et non sujets à interdit peuvent être inhumés en terre consacrée et bénéficier d'une sépulture distincte.
Tous les autres devront être enterrés ou brûlés à plus de cent pas d'un lieu consacré.


La cause finale
La cérémonie de mise en terre terminée, il est évident que si le défunt venait à réapparaitre, cela serait considéré comme subterfuge ou tromperie.
Dans ce cas, l'Inquisition devra être saisie et enquêter pour déterminer s'il y a eu mensonge envers l'Eglise. L'officialité épiscopale compétente rendra un jugement et une excommunication, selon la gravité des faits reprochés, pourra être prononcée par un cardinal.

S'il s'avérait que la personne ayant été mise en terre n'était pas la bonne, un avis d'excommunication immédiate serait édicté à l'encontre de la personne fraudeuse.

S'il s'avérait qu'il s'agit d'une tentative d'usurpation d'identité, le cas serait transmis aux justices temporelle et inquisitoriale en vue d'une excommunication de l'usurpateur.

Dans tous les cas, si des funérailles ont eu lieu et si la personne n'est pas reconnue morte après l'enquête de l'Inquisition, une confirmation des sacrements reçus avant les funérailles sera nécessaire.


Notes
- Les funérailles d'un fidèle marié met fin à l'union matrimoniale et donne l'opportunité d'un remariage pour le survivant en regard du droit canon portant sur le mariage.

- La transmission des titres de noblesse se fait selon les règles nationales des royaumes et territoires concernés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
Partie V - Le sacrement des funérailles
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les pies organisent des funérailles pour leurs morts !
» 1087 - Mort de Guillaume le Conquérant à Rouen ...
» PERTE DU GENDRE DE NOTRE FRERE "ABDELLAOUI"
» Funérailles de Kébaili Ahmed.
» le 3 avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archevêché de Reims :: Séminaire de Reims :: La Grande bibliothèque :: Le Droit Canon :: Livre 1 - Les sacrements de la Sainte Église-
Sauter vers: