Province de Reims
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Anaelle le retour entretien avec le Père Lucio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anaelle Shanna d'Eirbal

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 23/08/2011

Feuille de personnage
Intelligence:
200/255  (200/255)
Statut: Erudit
Rang au sein de l'Eglise: Aucun

MessageSujet: Anaelle le retour entretien avec le Père Lucio   Mar 22 Mai - 23:40

Je n’étais poinct revenu dans ces lieux depuis un long moment maintenant.

Tant de choses avaient changés dans ma vie dans ce laps de temps…
Je me posais des questions…des réflexions…j'avais des excuses que je devais prononcer en ces lieux…
Je savais que le Très Haut pardonnais a ses ouailles…je savais qu’une brebis égarée regagnait au final toujours le troupeau…
J'étais cette brebis...

J’avais émis le souhait en sortant du couvent, de vouer ma vie a Dieu…était il trop tard au fond ? Oui sans doute…j’avais un enfant maintenant…et ma vie c est a elle, que je la vouait.

Bref, triste…a demi décontenancée…je demandai a rencontrer le Père Lucio …il me fallait lui parler…au plus vite…j’allais mal.
Revenir en haut Aller en bas
luciobello

avatar

Nombre de messages : 797
Localisation : Bruges
Date d'inscription : 05/01/2010

Feuille de personnage
Intelligence:
250/255  (250/255)
Statut: Erudit
Rang au sein de l'Eglise: Prêtre
MessageSujet: Re: Anaelle le retour entretien avec le Père Lucio   Mer 23 Mai - 14:07

A son grand étonnement, le Padre avait aperçu les membres de l'armée comtale à Bruges.
Il y avaient fait une escale avant de repartir vers un autre front.
Son coeur était serré lorsqu'il vit son ancienne soeur, Astrid la rouge, en tenue de soldat, combinaison au moins aussi lourde qu'elle !
Le printemps florissant, arrivait avec ses températures plus élevées, et le Padre était heureux d'être clerc dans une enceinte aux murs épais, aux pierres lisses et couleurs claires; offrant au diocèse un lieu idéalement confiné, et toujours frais l'été même les jours de canicule.
Il était vêtu de son aube, et jamais ne transpirait comme un boeuf dans une combinaison pesant le poids d'un goret bien charnu, en arpentant des chemins poussiéreux.

Il n'eu pas le temps d'inviter Astride au baptême de son fillot qui patiente, patiente, patiente.. que le conflit prenne fin.. si Astride y survit.
quand soudain, la nouvelle capitaine lui soufflait terrible nouvelle à son oreille.
La capitaine était en peine, il semblait que ses pensées du moment étaient en conflit avec celles de son passé récent, et qu'elle aimerait modifier le cours des évènements, à défaut de pouvoir remonter le temps et tisser autrement le fil de sa vie.

Le Padre invitait de toute urgence cette jeune femme, qui ne pouvait diriger une armée sans avoir l'esprit tranquille; il convenait d'apaiser sa peine.. même si la chose n'allait pas forcément être des plus simples et évidentes.
...
Le loquet de la porte résonnait comme un tambourin, Bénito venait chercher le vicaire à son bureau, lui annonçant la capitaine, en lui montrant les habits chauds dont il lui avait débarrasser.


Entrez Capitaine !

Et bien, vous avez fait vite, il est vrai qu'un haut responsable ne doit point perdre de temps.

"L'amitié partage toutes les peines et non tous les plaisirs."

Je vous écoute donc, avec l'amitié aristotélicienne d'un père.. afin de voir si je pourrais réduire votre peine.. "Peine partagée, peine évacuée"


Il lui sourit en croisant les mains et baissant la tête sur le côté, en position d'écoute, comme lors d'une confession, afin que l'hôte n'ait ni peur ni honte de le regarder dans les yeux, si chose inavouable devait être dite.
Revenir en haut Aller en bas
Anaelle Shanna d'Eirbal

avatar

Nombre de messages : 24
Date d'inscription : 23/08/2011

Feuille de personnage
Intelligence:
200/255  (200/255)
Statut: Erudit
Rang au sein de l'Eglise: Aucun

MessageSujet: Re: Anaelle le retour entretien avec le Père Lucio   Sam 16 Juin - 21:05

Je pris une grande inspiration avant d’entrer dans le Bureau du Père Lucio, suite à son invitation. J’étais pressée de lui parler oui, j’avais tellement a lui dire, ce serait surement ma seule confession…en avais-je besoin…of course…

Il faut savoir se confesser pour avoir parfois le cœur plus léger.

Je souris à ces paroles, mais ce sourire était grave...il était loin de celui que j’arborais lorsque, j’étais venue la première fois ici pour ma pastorale.


Mon Père.

J’ai effectivement fait le plus vite possible. Il me fallait vous parler Mon Père, j’avais fort besoin de me confier, voir même peut être me confesser, a l’issue de notre entretien.


Je me tus un instant puis repris.

J’ai comme l’impression que tout se dérobe sous mes pieds.

Je suis sortie du couvent, pensant que j’avais une place à me faire au dehors. Je voulais découvrir ce monde mais c’était une grossière erreur de ma part.
D’ailleurs, je pense que tout ce que j’ai bien pu faire ensuite est une grosse erreur, l’enfant que j’ai eu…bien trop vite…oh oui bien trop vite. Attention, j’aime mon enfant, mais après coup je me dis qu’il aurait été préférable d’attendre un peu…

…puis ce mariage…Ce mariage, qui selon moi, n’a lieu que pour rectifier, l’erreur que Krattos et moi avions fait…

Je ne dois guère me tromper puisque moins d’un mois après cette pseudo union, nous n’étions plus ensemble…Krattos, était devenu si détestable, si désagréable, si agressif, qu’il m’en faisait peur…

Oh, je ne le blâme pas…nan…il devait avoir ces raisons…Mais, il ne doit pas non plus me blâmer, d’avoir eu peur de lui.
Je ne sais pas si, j’ai eu raison de vouloir me séparer de lui…mais on ne doit pas me juger pour ca…or, je sais que certains l’ont fait…et c’est terrible d’être juger sans savoir les raisons de la séparation.


Second temps d’arrêt.

Je sais qu’on gravitait dans deux mondes différents…et je sais aussi, qu’il m’en a voulu de prendre le chemin que j’ai pris…

Regard triste vers le père. Puis soupire profond.

Vous voyez mon père ce qui me fait dire que ce monde n’était poinct fait pour moi.

J’aimerai aussi vous confier ce que j’ai sur le cœur…vraiment, ce qui me fait le plus mal aujourd’hui…ce que j’ai vécu depuis que je vis seule, mais j’ai comme une barrière qui m’empêche d’en parler…


Comment pourrait-elle en parler, elle en souffrait tellement.
Elle le regarda. Ses yeux avaient étrangement rougit. Ses points s’étaient serrés, ses ongles s’enfonçaient dans le creux de sa paume. Elle avait sans doute honte de devoir parler de ce qu’il lui était arrivé durant ces derniers mois.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Anaelle le retour entretien avec le Père Lucio   

Revenir en haut Aller en bas
 
Anaelle le retour entretien avec le Père Lucio
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entretien avec la maîtresse !
» Rigole avec le Père Noël
» Entretien à Malakoff
» Un Britannique filme son père atteint d'Alzheimer et récolte plus de 45.000 euros grâce à Facebook
» IUT du Havre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archevêché de Reims :: Archidiocèse de Malines :: Archidiocèse de Malines :: Palais Episcopal de Malines :: Bureau de l'Archevêque de Malines-
Sauter vers: