Province de Reims
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 demande de dissolution de mariage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
philorca

avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 08/07/2008

Feuille de personnage
Intelligence:
255/255  (255/255)
Statut: Erudit
Rang au sein de l'Eglise: Fidèle

MessageSujet: demande de dissolution de mariage   Lun 21 Mai - 18:10

Phil arriva devant la salles des Hellènes et entra dans le petit bureau qu'on lui avait indiqué.
Elle se posta dans un coin de la pièce, debout, en attendant que quelqu'un veuille bien prendre en compte sa demande.
Revenir en haut Aller en bas
Siva d'Appérault

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: demande de dissolution de mariage   Jeu 31 Mai - 10:59

Le Procureur fut prevenu tardivement de la venue d'une femme.Elle se rendit en salle des Helenes,les levres pincees trahissant son desappointement.
Elle s'inclina courtoisement pour la saluer


Adishatz et bienvenue.Pardonnez cette longue attente,la garde a mis du temps a vous remarquer,et surtout a me prevenir...Que puis je pour vous?
Revenir en haut Aller en bas
philorca

avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 08/07/2008

Feuille de personnage
Intelligence:
255/255  (255/255)
Statut: Erudit
Rang au sein de l'Eglise: Fidèle

MessageSujet: Re: demande de dissolution de mariage   Lun 11 Juin - 18:36

Phil inclina la tête et écouta la dame avant de lui répondre.

B'jour, je suis Phil, je souhaiterais obtenir des information sur un dossier qui a été ouvert il y a bien longtemps déjà ici même pour une demande de dissolution de mariage entre Smithy59 et moi-même.
Dame Beeky d'Apperault m'a dit que tout avait disparu lorsqu'elle m'a répondu par pigeon, mais je n'arrive pas à croire que TOUT ne soit plus là.
Pourriez vous vous renseigner s'il vous plait?

Je souhaiterais que mon dossier soit transféré où j'habite maintenant...


Phil se sentait un peu gênée de venir déranger une dame qui devait avoir autres choses à faire, mais elle n'arrivait pas à se résigner que ces années de procédure aient disparu comme par enchantement.
Revenir en haut Aller en bas
Siva d'Appérault

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: demande de dissolution de mariage   Mar 24 Juil - 13:41

Bonjour...Desolée pour le grand delai de reponse...Mais nous avons eu quelques soucis,dont la disparition soudaine de Notre Archeveque.

Quoiqu'il en soit,de ce que j'ai pu lire dans nos archives,vous avez,en effet,eu un dossier,qui est allé bien plus loin d'ailleurs...Si tel est votre desir,je le relancerais...

Par contre,la dissolution de mariage doit se faire dans l'Archeveché ou la Noce a eu lieu...Aussi,jvotre dossier n'est pas transferable...Je vais remonter un dossier,si vous le souhaitez toujours,et verrais,en ce cas,a convoquer l'officialité des que nous aurons un nouel Archeveque
Revenir en haut Aller en bas
philorca

avatar

Nombre de messages : 56
Localisation : La Rochelle
Date d'inscription : 08/07/2008

Feuille de personnage
Intelligence:
255/255  (255/255)
Statut: Erudit
Rang au sein de l'Eglise: Fidèle

MessageSujet: Re: demande de dissolution de mariage   Mer 1 Aoû - 15:03

Phil écouta avec attention ce que lui disait la dame, mais cela n'allait une fois de plus pas comme il fallait.

Dame, vous me voyez désolée, mais la procureur Beecky m'avait annoncé tout autre chose.
Elle m'avait confirmé que mon dossier était transférable puisque je n'habitait plus en Flandres depuis plus de trois années.
Je ne veux pas critiquer vos fonction, mais il serait bien de vous mettre d'accord.
J'ai déjà contacté l'Archevêque de Bordeaux ainsi que mon avocat qui se trouve sur place lui aussi.
Me permettez vous de le faire entrer, il m'attend dans le couloir?
Revenir en haut Aller en bas
delaroche



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 04/06/2012

MessageSujet: Re: demande de dissolution de mariage   Mer 1 Aoû - 16:49

Il poussa la porte derriere laquelle il se tennait et entra.

Inutile. J'étais derriere la porte et j'ai tout entendu.

Prennant une chaise il la retourna pour s'asseoir à cheval dessus devant Siva et la toisa d'un regard ferme et sans complaisance.

Déja dame, vous nous racontez des salades. Vous dites que la dissolution de mariage doit se faire là où il a été fait. Faux!!
Voici ce que dit la bulle In medio stat Virtus Constitution Apostolique « La Vertu se tient au milieu ». - Suite -

Livre 4 : La Justice d’Église


Citation :
Compétence territoriale

Article 8 : L’Officialité Épiscopale est compétente pour les actes commis dans les paroisses du diocèse sur lequel elle a autorité, ou par des paroissiens résidant dans le dit diocèse. En cas de litige, la Congrégation de la Sainte Inquisition ou par défaut le Consistoire Pontifical compétent attribue la procédure au tribunal le plus apte.

Dame Philorca a effectué un acte dans le diocèse de Bordeaux. Elle a saisi la procure pour une demande de dissolution de mariage. Elle est résidente du diocèse de Poitier donc releve désormais de Bordeaux.
Par ailleur elle vit maritalement avec le lieutenant Xedar et ce, depuis qu'elle s'est établie en Poitou, alors qu'elle est toujours officiellement marrié. Pour ce que j'en sais l'époux de dame Philorca en a fait de meme, mais dans un autre territoire. Toujours est il que cet état de fait la place, de jure, sous la compétence de Bordeaux.

Autre point. Dame Philorca ayant fait une demande aupres de la procure ecclesiastique de Bordeaux, il y a ouverture d'une nouvelle procédure, restatuant le dossier qui était en cours ici. Ce dossier n'est plus une affaire en cours mais devient un élement de preuve dans le cadre de la nouvelle procédure instruite par votre cousin, Lyonis d'Apperault.


Le visage fermé, le regard dur, tout dans son attitude montrait qu'il était décidé et savait qu'il avait assez d'éléments pour réussir. Mais pour le moment il laissa la procureur répondre à sa premiere bordée tout en préparant la seconde in peto.
Revenir en haut Aller en bas
Siva d'Appérault

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: demande de dissolution de mariage   Jeu 2 Aoû - 15:09

le procureur recu la reponse de philorca non sans regrets,elle meme aurait aime clore cette longue affaire depuis des lustres.Elle n'avait pas eu le temps de repondre a la question sur l'avocat qu'elle vit surgir ce qu'elle aurait appele un "pique pull" si toutefois les termes avait ete usite a cette epoque,qui prit une pose des plus inconfortables face a elle.Elle aurait eu le plaisir d'etudier sa pose aussi bizarre qu'inattendue sur une chaise possedant des accoudoirs comme tout fauteuils de la piece,mais n'en eut pas plus l'occasion.
L'homme avait le regard decide,de ceux qu'elle avait a une epoque,et elle s'amusa presque a l'ecouter l'invectiver colme on le faisait avec un ane tetu qui n'avancait plus.
Le Procureur ecouta jusqu'au bout...c'etait bien connu,un homme bouffi d'orgueil,fallait le laisser finir,aussi reposa t elle pres d'elle sa canne avec laquelle elle lui ferait bien entrer dans le crane les lois spirituelles,bien plus subtiles que les temporelles,et se redressa dans son siege,avant de croiser les mains calmement devant elle,et de lui rondre.Evidemment,ni bonjour,ni sourire ne lui serait accorder,elle se mettait toujours a la hauteur de ses interlocuteurs...et quand ceux ci se juchait sur un cheval,elle prenait plaisir a en faire de meme


Tout d'abord,je preciserais que Soeur Beeky fait bien comme elle veut sur son diocese,elle n'en fait rien sur le mien...peut etre pensait elle cela possible mais ca ne l'est guere,et votre...euh...avocat ite a merveille l'article qui le dit...
Maintenant,si vous me permettez....Maitre,puisque malgre votre cote bourru et irrespe tueux,vous n'en n'etes pas moins avocat,je vous demanderais de m'appeler ma soeur,ou votre grace,si d'aventure vous voulez user mieux de l'etiquette que ce que vous faites ici meme...je gage d'ailleurs que vous retiendrez la lecon,cela vous evitera de mauvaises surprises...

Donc,selon l'article cite,si vous n'etes plus residente de Reils,il n'en reste pas moins que l'actecommis reside en le mariage et que celui ci a bien eu lieu a Reims...Enfin,habituellement,pour transferer une affaire,il faut discussion entre les eveques concernes et non les procureurs qui n'ont pas autorite a le decider...cela nous ramene a attendre un prochain archeveque de Reims,n'en deplaise a Monseigneur Lyonis,qui soit dit en passant n'est guere mon cousin,mais le fils adoptifs de ma grande cousine,et qui n'a aucun sang commun avec le mien...

Voila qui est precise...des lors nul besoin de mordre,de trepigner d'user de salive en agressabt un clerc officiel de Reims,ni en le prenant de haut,ca ne marchera pas,bien au contraire...
Et si d'aventure,litige il y a entre le futur archeveque de reims et l'eveque de Birdeaux,alors l'inquisition ou le consistoire pontifical se chargera de donner l'affaire a qui de droit...Nous ne sommes pas dans un tribunal temporel ici,entendez le bien,et la loi divine ne se contourne pas comme une loi humaine.

se tourne vers Philorca et la regarde dans les yeux

Ma soeur,si je puis vous etre d'un conseil tres utile,veillez a ce que votre avicat ne vous porte pas orejudice en transformant l'officialite en un cirque dramatique ou pourrait se jouer un vaudeville,colme il le fait ici...qu'il se garde surtout aussi de balancer vos peches comme une arme qu'il estime etre un argument...devant un official,cela pourrait etre vu comme un defi,et vous pousser a etre condamne a l'interdiction de remariage a vie,voire a etre frappe d'interdit,car vivre loin des vertus,mais surtout s'en vanter peut couter cher,si on a en face de soit un Procureur pieux,et un juge qui ne l'est pas moins....

Apprenez lui aussi a dire bonjour,car son irrespect devient le votre des lors qu'il vous represente et parle en votre nom...

Son regard etait de jais,et ne cachait oas son indefectible determination,qui lui faisait avoir la reputation qu'elle avait,et qui faisait qu'on oreferait presque se prendre un coup de sa canne sur la tete plutot que ses mots

Revenir en haut Aller en bas
delaroche



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 04/06/2012

MessageSujet: Re: demande de dissolution de mariage   Ven 3 Aoû - 1:01

Il la regarda et l'écouta avec un petit sourire. Il s'attendait à se heurter encore une fois à la fierté d'une nobiaude. C'est meme pour cela qu'il les détestait profondement. Mais peu importait.. il ne s'agissait pas de noblesse mais de faire avancer les choses.

Arretez donc de dire des bétises voulez vous? Pour commencer, arretez d'essayer de nous faire croire qu'on est dans une officalité épiscopale. J'ai vérifié dans tout le batiment. C'est la seule officialité. Il s'agit donc de l'officialité arciépiscopale, dont la juridiction et de fait comme de jure, la juridiction de ses procureurs, s'étend sur toute la province ecclesiastique. Donc ne vous retranchez pas derriere une soit disant excuse comme quoi vous ne pourriez rien faire sur le diocèse de votre soeur ou elle rien sur le votre. A moins que vous ne soyez pas procureur. Dans ce cas, pourquoi avoir reçu Philorca?
Ensuite les éveques n'ont rien à dire à une affaire. La procure dispose d'une autonomie dans la gestion des affaires. L'archeveque n'intervient qu'en tant que président de l'Officialité lors du proces et de la délibération, ainsi que pour transmettre le dossier au Consistoire. Pour le reste... les procureurs ont libre court. D'ailleur c'est le procureur qui recoit plainte, mene enquete et dirige l'audience.Quant au reste des évêques... ils sont des officiaux qui sont là pour assister le président.

Maintenant puisque vous parlez de l'Inquisition, je me demande en effet si la CSI ne devrait pas se pencher sur le pourquoi de la non résolution de cette affaire. Je crois qu'il y a eu plus qu'une demande de faite. Une demande a meme émannée de la part de l'époux. Et pourquoi l'audience qui a été lancée autrefois n'a t elle jamais abouti? Vous avez une réponse qui tienne la route à nous donner?


Il croisa ses bras sur le dossier du fauteil et posa son menton dessus en la regardant.

Je ne vous cacherai pas ce que nous sommes plusieurs à penser. Nous pensons que le procureur qui fut en charge du dossier n'a pas fait son boulot. Qu'il ou elle n'a pas mené le proces à son terme par négligence, laissant le temps se passer. Puis vu la date, le dossier a été discretement classé, enterré, avec l'espoir que personne ne mette le doigt dessus pour lever les manquements qu'il y a eu. Et le manque de coopération de vos services laisse à penser que vous faites tout ici pour couvrir cette faute.

J'ai fouillé un peu partout ici. J'ai lu les minutes des proces et je suis surpris par une chose et meme par deux. La premiere chose c'est que les minutes de proces sont peu nombreuses ici et datent d'un moment. Deux proces en quoi? Trois ans? Vous voulez me faire croire que c'est normal d'avoir que deux proces en deux ans dans une officialité archiépiscopale?
J'ai pu voir plusieures officialités dans le royaume et celle ci est la seule qui ait si peu de dossier. Anormalement peu de dossier.
Au dela de ça, pourquoi est ce que vos services nous ont donné excuse que les procureurs ne pouvaient acceder au dossier car celui ci étant classé dans les archives et que soit disant il n'y a que l'archeveque qui en a la clef? Vous venez pourtant de dire -et je vous cite- "Quoiqu'il en soit,de ce que j'ai pu lire dans nos archives,vous avez,en effet,eu un dossier,qui est allé bien plus loin d'ailleurs.." C'est donc que vous avez pu lire ce dossier, y avoir acces. C'est une nouvelle incohérence...
Pourquoi autant d'incohérence dame? Pourquoi faire autant d'obstructions? Pourquoi ne pas avoir proposer bien plus tot de reprendre cette affaire qui aurait du etre cloturée avec un verdict du Consistoire depuis des années?

Et arrêtez de vouloir faire peur à Philorca en lui disant qu'elle risque l'interdiction de remariage. Vous savez aussi bien que moi que la probabilité d'un tel verdict est faible, pour ne pas dire nul. De plus ne déformez pas mes propos voulez vous? J'ai dit que dame Philorca vivait maritalement et de meme que son époux. Le terme vivre maritalement ne signifie pas qu'il y a eu consomation charnelle. Il y en a certe une probabilité, une suspicion... mais en aucun cas une certitude.
J'ai connu un cas en Dauphiné où une femme en instance de dissolution vivait maritalement avec un homme mais n'avait jamais consommé, attendant la dissolution. Alors n'essayez pas de prendre ce que j'ai dit comme preuve de culpabilité contre Philorca.


Il laissa une petite seconde passer, regardant la dame en face de lui puis désigna sa gorge.

Et puisque vous parlez de respect... sachez que j'ai connu des catins qui avaient un décolleté moins plongeant que le vôtre. Quant à la façon dont vos services se sont comportés envers Philorca et envers les procureurs de Bordeaux... non, ils ne me portent pas tellement à faire des ronds de jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Siva d'Appérault

avatar

Nombre de messages : 171
Date d'inscription : 23/08/2008

MessageSujet: Re: demande de dissolution de mariage   Mer 15 Aoû - 10:59

Elle l'ecouta,sans l'interrompre,tout juste un sourcil se haussa a la fin,devant l'impertinence du jeune homme et son irrespect.Elle croisa de nouveau les mains devant,moyennement impressionne par une pseudo demonstration de force,teintée d'une trop profonde ignorance,pour faire quelque effet.Elle en etait presque desolee pour Philorca,qui patirait,sans aucun doute du comportement de son avocat devant une officialité.
Elle prit une grande inspiration,et entreprit de lui repondre,d'une voix posée et calme,limite blasée.


Des betises?Mais mon pauvre frere,c'est vous qui etes ignorant a un point qui en devient effrayant.Vous devriez lire les lois divines,pour mieux les appliquer a vous meme,et surtout pour les faire appliquer...Je n'ai guere le temps de vous faire un cours,et vous invite,si vous souhaitez devenir moins ignard,a vous presenter en un seminaire,je gage que cela comblerait vos lacunes...Le terme Officialité Archiepiscopale n'existe pas,et je pense que les termes dont j'use en parlant de nos lois,sont sans doute plus vrai et compris que ne sont les votres...C'est la seule officialité,pauvre enfant,car je suis le seul procureur,et que les autres evechés,et archeveché suffragants de Reims n'en possede pas...Voila la simple raison...Et je ne vous proposerais pas d'aller visiter l'officialité de Malines,qui etait encore pourvu il y a peu,par Soeur Beeky...Je n'ai pas dit que je ne pouvais pas faire quoique se soit dans le diocese des procureurs suffragants,en tant que procureur metropolitain,je le peux,mais l'inverse,non...C'est ce que j'ai dit,et je le redis..
Ensuite,comme vous dites,si les officialités sont particulierement autonomes,elles n'en derogent pas moins a leur hierarchie,qui est l'archeveché et leur eveché.En cela,un juge a toujours mot a dire quand on souhaite lui retirer un dossier qu'il a a juger,c'est pareil ici...Maintenant,puisque vous m'en donnez le pouvoir,je vais le prendre.Aussi,je ne transfererais aucun dossier,je le refuse,car je souhaite moi meme le mener devant une officialité.Et vous n'y pourrez rien.

Et si Bordeaux souhaite ce dossier,alors Bordeaux se deplacera pour le mander...Ce n'est nullement de votre ressort d'en faire la demande,aussi ne l'entendrais je pas ce jour.Mais si je puis vous etre de conseil,je sais que l'actuel Archeveque de Bordeaux prepare son retour en Champagne,dont il est originaire,et je gage,des lors que son siege vacant,l'officiliaté de Bordeaux en sera reduite ,comme moi,a l'inactivité,en attendant l'election d'un nouvel Archeveque...

Quand a savoir pourquoi l'audience qui avait ete ouvert n'a point ete terminée,je vous la donne,l'Archeveque d'alors est mort avant la fin de l'affaire,et le Procureur Ecclesiastique qui avait en charge l'affaire a ete elu a son siege...Cette raison est des plus bonne,et je ne vous mande pas de la mettre en doute,car peu me chaud votre avis.


Elle se remis au fond de son siege et posa ses bras sur les accoudoirs de ce dernier pour continuer

Vous pouvez penser ce que bon vous semble,je n'en ai cure,le procureur de l'epoque n'a pas continué le proces car il en devenait juge,voila tout...Certes le suivant aurait pu le reprendre,mais pour votre gouverne,sachez que je suis la suivante qui fut nommée,il y a de cela quelques mois ici.Or,il n'y eut pas de Procureur a Reims durant des mois,voir des années...Peut etre aussi,est ce pour cette logique raison que l'officialité n'a guere de proces...Peut etre aussi,mais je doute que cela ait pu vous traverser l'esprit,que nos fideles sont des plus pieux,et que tres peu prennent le serment de mariage pour un moyen de faire la fete et s'ennivrer,et non pour un reel et profond engagement,qui ne se rompts pas,car fait devant Dieu...
Quand a votre curiosité mal assoiffée,vous n'avez guere les clés vous permettant de juger du nombre de nos proces,car ils sont archivés en une bibliotheque ou tres peu peuvent se rendre.Je le peux,moi,car j'en ai fait la demande,suite ,justement,au dossier de votre cliente.Peut etre que je suis assez zelée pour le faire,et que cela explique que j'ai acces en des endroits ou mes predecesseurs ne les avaient pas,qu'en sais je...
Je vous remercie cependant des propos flatteurs,et je me rejouis de savoir nos sujets pieux et fideles a leurs serments.Ainsi donc,pourrions nous nous targuer d'etre la province ecclesiastique la plus pieuse,car nous possedons une officialité peu encombrée.Et je me rejouis,quelque part,du manque de travail que je pourrais avoir...
Cessez donc de parler de "nos" services.Je suis la seule ici,et la seule a parler et agir dans cette officialité,aucuns de mes gardes et huissiers n'a le droit de repondre a un fidele,ou de lui parler sans que je le lui dise...Aussi,je doute que quelqu"un vous ai tenu tel langage concernant les clefs,pas meme moi,qui les ait.
Evidemment,il est hors de question que vous en disposiez,je prefere vous le preciser avant que vous ne me le mandiez...

Enfin,la probabilité d'un verdict severe,est loin d'etre nul croyez moi...Le peu d'affaire que j'ai mené,a conduit a ce genre de verdict,et j'en suis bien aise,et je puis vous assurer qu'avec une telle defense que celle que vous lui proposez,le verdict sera sans aucun doute ce dernier,et appuyé de Rome et du CPF...Vous n'etes pas ici en guyenne,ou en bearn,et encore moins en Dauphiné...mais bien en Champagne,en terres pieuses et connues comme telles,et qui sont un exemple pour nos Prelats,qui la voit comme un exemple parfois...


Ces derniers mots furent approuvés d'un fin sourire.Le Procureur Ecclesiastique se leva,alla a la porte,l'ouvrit et fit un signe aux deux gardes qui se placerent de chaque coté du jeune freluquet

A present,je suis lasse de me faire insulter,et de votre irrespect,car je vous rapelle que vous parlez a un conseiller diocesain de l'Archeveché de Reims.Aussi,je vous convie a sortir de ces murs qui respirent bien trop la vertu pour votre trogne.J'en ai le pouvoir,et je l'exige.Ces gardes verront a le faire appliquer,et je vous engage a ne pas trop insister pour rester,car il serait facheux que de vous retrouver,vous meme,devant l'officialité pour vos paroles envers moi,et qui vous empecherait du coup,de defendre votre cliente,de par votre implication au sein d'une grave affaire de justice spirituelle.Je vous deconseille fortement aussi de croire minimes vos paroles,car elles ne le sont pas,et soyez assuré que vous ne mettrez pas un pied en salle de l'officialité ou se deroulera le proces,quand il se deroulera,tant que vous n'aurez pas fait amende honorable envers ma personne.J'en ai le droit,et j'en use.

Elle se tourna de nouveau enfin vers Philorca

Voyez ce que je vous disais ma Soeur,entourez vous mieux,ou vous courrez a la catastrophe...Essayer de dire a votre roquet d'avocat que de traiter le procureur qui instruit votre dossier de catin,est un bien maladroit moyen de se faire entendre ici...

Sur ce,je me retire moi meme,j'ai des dossiers qui m'attendent,mais soyez assurée que le votre sera le premier a etre introduit a l'officialité devant notre futur Archeveque,je m'en ferais un devoir,et une joie,soyez en sure...


Sur ces derniers mots elle salua Philorca d'une inclinaison respectueuse de la tete,et sorti,sans un regard pour l'avocat,qui deja,se voyait lorgner par les gardes qui le raccompagnerait a la porte
Revenir en haut Aller en bas
delaroche



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 04/06/2012

MessageSujet: Re: demande de dissolution de mariage   Mer 29 Aoû - 5:23

Il émit un ricanement puis ôta la capuche qui juqu'à présent dissimulait ses traits, revelant le visage d'un homme mûr, marqué par le temps et les épreuves mais encore vigoureux et le regard vif.

Ainsi vous ferriez porter la main sur un des procureur ecclesiastique de l'OA de Bordeaux?

Avec un sourire il regarda la procureure et les gardes qui semblaient médusés.

Je ne vous suis pas inférieur, ni supérieur d'ailleur. Je suis égal à vous. De fait, je suis inracien, diacre ordonné de la Rochelle, procureur ecclesiastique de l'Officialité Archiépiscopal de Bordeaux, titulaire de la formation de procureur à la CSI.

Sortant plusieurs documents de sa poche, il les posa sur la table.

http://archeveche-bordo-rr.conceptforum.net/t1559p60-publications-officielles-de-l-archeveche-de-bordeaux

Voici le document de la CSI, celui de l'archeveque de Bordeaux me confirmant dans mes fonctions et l'avis de l'éveque de Poitier concernant l'ordination.

Comme vous pouvez le voir, je ne suis pas non plus n'importe qui. Si je suis venu ici en toute discretion et en ne disant pas qui j'étais, c'est parce que je jugeais que j'aurais ainsi plus de réponse qu'en venant à visage découvert. Et je pense avoir bien fait. Car vous m'avez enfin donné la réponse au pourquoi du non aboutissement de l'affaire de dame Philorca. Je comprend maintenant que c'est un concours de circonstance indépendant de toute volonté.

Il lacha un long et profond soupir avant de poursuivre.

Mais bon sang! Pourquoi donc ne pas nous avoir expliqué cela plus tot? Ca aurait évité bien des mésentente et des attermoiements. Enfin... l'essentiel est que toutes zones d'ombres soient dissipées.

Pour en revenir à ce que vous avez dit concernant Monseigneur Aurelien... Vérifications faites, vous avez raison. Il sera votre prochain archeveque. Donc il sera le prochain président de l'officialité ici. Pour le moment il est encore celui de l'officialité de Bordeaux. En conséquence, que l'affaire soit traitée à Bordeaux immediatement ou ici ultérieurement, ce sera toujours lui qui aura à statuer à l'issue d'une audience, n'est ce pas?

Je ne suis pas venu ici sans avoir rien fait. L'affaire a été mise entre les mains de Monseigneur Lyonis, l'autre procureur de l'Officialité de Bordeaux. Il a d'ore et déja réuni les membres de l'Officialité, dont Monseigneur Aurelien. Quant à moi... j'ai écrit à l'époux de dame Philorca en lui expliquant la situation. Il a tout à fait accepté que l'affaire soit instruite à Bordeaux, n'ayant aucun doute sur l'impartialité des membres de l'Officialité ni meme sur mon rôle et mes attentes quant à ce dossier. Je ne désire qu'une chose: que l'affaire soit traitée aussi rapidement que possible, sans pour autant sacrifier quoi que ce soit à la qualité de l'audience. Messire Smithy en a le meme désir; désir également partagé par Philorca. Ensuite d'une part la situation des deux époux est actuellement la meme, d'autre part l'affaire datant de longtemps, il ne sera pas demandé de sanction de notre part. De meme , messire Smithy ne désire pas non plus qu'il y ait de sanction prononcée contre Philorca. En conséquence de quoi et sans préjuger des débats à venir, il parrait assez clair que l'affaire sera traitée assez vite afin qu'un avis puisse être envoyé dans les plus bref délais au CPF.

Pour résumer, l'audience est déja lancée à Bordeaux avec l'accord des deux époux et un avis pour le CPF sera délivré par Monseigneur Aurélien.


Se levant d'un bond, inracien s'étira et remit un peu d'ordre dans sa tenue avant de se diriger vers la sortie. Au moment de passer devant sa collegue, il s'arreta et la considera avec un visage neutre.

L'arrivée de Monseigneur Aurelien n'est plus qu'une question de temps. Je ne sais encore qui le remplacera à Bordeaux mais sachez que vous allez avoir beaucoup de chance de l'avoir. Il est un homme excellent, droit et integre. Je vous souhaite donc d'avoir autant de plaisir à travailler avec lui que j'en ai eu à l'avoir comme professeur de séminaire, jadis à Saint Bynarr et plaisir à avoir travaillé en tant que diacre et procureur aupres de lui.
Ha... il ne viendra pas seul non plus: un voire plusieurs bons éléments de Bordeaux l'accompagneront.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: demande de dissolution de mariage   

Revenir en haut Aller en bas
 
demande de dissolution de mariage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu] Demande d'aide relative à un mariage
» Demande aide lecture acte mariage 1742 Cormeilles Eure
» Il lui offre une robe en 9999 fleurs lors d’une demande de mariage!
» Portail officiel de la ville du Havre - Demande d'actes
» Traduction pour un mariage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archevêché de Reims :: Quartier diplomatique :: Officialité épiscopale de Reims :: Officialité du diocèse de Reims :: Accueil - Salle des Hellènes-
Sauter vers: