Province de Reims
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 [Tully] Déclaration pour l'Education

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tully

avatar

Nombre de messages : 938
Localisation : Entre Sainte-Menehould et Reims...
Date d'inscription : 03/01/2010

Feuille de personnage
Intelligence:
255/255  (255/255)
Statut: Bourgeois
Rang au sein de l'Eglise: Cardinal
MessageSujet: [Tully] Déclaration pour l'Education   Sam 19 Juin - 1:02

Citation :



    A l’Universalité des fidèles,



    "La seule manière de sortir de la violence consisterait à prendre conscience des mécanismes de répulsion,
    d'exclusion, de haine ou encore de mépris afin de les réduire à néant grâce à une éducation relayée par tous."


    L’extrême importance de l’éducation dans la vie de l’homme et son influence toujours croissante
    sur le développement de l'œuvre de Dieu sont pour nous l’objet d’une réflexion attentive.
    En
    vérité, les conditions d’existence d’aujourd’hui rendent à la fois plus aisées et plus urgentes la
    formation ainsi que l’éducation permanente des adultes. Les hommes, en effet, dans une conscience
    plus aiguë de leur dignité et de leur responsabilité, souhaitent participer chaque jour plus activement
    à la vie sociale, surtout à la vie économique et politique.

    Aussi s’efforce-t-on partout de favoriser toujours plus l’éducation ; les droits primordiaux de l’homme
    à l’éducation, spécialement ceux des enfants et des parents, sont reconnus et les documents officiels
    en font état. Devant la croissance rapide du nombre des élèves, on multiplie de toute part et on
    perfectionne les Universités, on crée d’autres institutions éducatives. Des efforts de grande valeur sont accomplis
    pour procurer ces biens à tous les hommes, quoiqu’un grand nombre d’enfants et de jeunes ne reçoivent
    même pas encore une instruction élémentaire et que tant d’autres soient privés de l’éducation
    véritable qui développe à la fois la vérité et la charité.

    Mais, pour s’acquitter de la mission qui lui a été confiée notre sainte Institution l’Église doit prendre soin de
    la totalité de la vie de l’homme y compris de ses préoccupations terrestres.

    Tous les hommes de n’importe quel âge ou condition, possèdent, tant qu’ils jouissent de la dignité
    de personne, un droit inaliénable à une éducation qui réponde à leur vocation propre
    , qui soit conforme à
    leur tempérament, à la différence des sexes, à la culture et aux traditions provinciales, en même temps
    qu’ouverte aux échanges fraternels avec les autres peuples pour favoriser l’unité véritable et la paix dans
    le monde. Le but que poursuit la véritable éducation est de former la personne humaine dans la perspective
    de sa fin la plus haute et du bien des groupes dont l’homme est membre et au service desquels s’exercera
    son activité.

    Il faut donc, aider les enfants et les jeunes gens à développer harmonieusement leurs aptitudes physiques,
    morales, intellectuelles, à acquérir graduellement un sens plus aigu de leur responsabilité, dans l’effort soutenu
    pour bien conduire leur vie personnelle et la conquête de la vraie liberté, en surmontant courageusement et
    généreusement tous les obstacles. Qu’ils soient formés à la vie sociale de telle sorte que, convenablement initiés
    aux techniques appropriées et indispensables, ils deviennent capables de s’insérer activement dans les groupes
    qui constituent la communauté humaine, de s’ouvrir au dialogue avec l’autre et d’apporter de bon cœur leur
    contribution à la réalisation du bien commun.

    Aussi, nous demandons instamment à tous ceux qui gouvernent les peuples ou dirigent l’éducation de
    faire en sorte que jamais la jeunesse ne soit privée de ce droit sacré. Nous exhortons les serviteurs
    de l’Église à travailler généreusement dans tous les secteurs de l’éducation, spécialement pour hâter
    la diffusion des bienfaits d’une éducation et d’une instruction convenables, pour tous, et partout.

    Appelés enfants de Dieu et l’étant en vérité, tous les aristotéliciens ont droit à une éducation
    aristotélicienne. Celle-ci ne vise pas seulement à assurer la maturité ci-dessus décrite de la personne
    humaine, mais principalement à ce que les baptisés, introduits pas à pas sur le chemin de la vertu,
    deviennent chaque jour plus conscients de ce don de la foi qu’ils ont reçu, apprennent à adorer le Très-Haut
    avant tout dans l’action liturgique, soient transformés de façon à mener leur vie personnelle selon l’homme
    nouveau dans la justice et la sainteté de la vérité et qu’ainsi constituant cet homme quasi-parfait, dans la
    force de l’âge, qui réalise la plénitude du Créateur. Qu’en outre, conscients de leur vocation, ils prennent
    l’habitude aussi bien de rendre témoignage à l’espérance qui est en eux que d’aider à la transformation
    aristotélicienne des Royaumes, par quoi les valeurs naturelles, reprises et intégrées dans la perspective totale
    de l’homme parcourant le chemin de la vertu, contribuent au bien de toute la société. C’est pourquoi, nous
    rappelons aux gardiens de la foi le grave devoir qui est le leur de tout faire pour que tous les fidèles
    bénéficient de cette éducation aristotélicienne, surtout les jeunes qui sont l’espérance de l’Église.


    Nous exhortons instamment les jeunes à prendre conscience de la valeur éminente de la fonction
    enseignante et à être prêts à l’assumer avec courage et générosité surtout dans les régions où le
    manque de maîtres met en péril l’éducation de la jeunesse.

    Nous exprimons notre profonde gratitude envers les prêtres, religieux et laïcs qui, en esprit
    de renoncement, s’adonnent à l’œuvre excellente entre toutes de l’éducation et de l’enseignement dans
    les écoles de tous les genres et de tous les niveaux ; nous les encourageons à persévérer généreusement
    dans la tâche entreprise et à s’efforcer d’exceller par leur souci d’inspirer aux élèves l'Amour de la
    théologie et plus généralement à l'Amitié Aristotélicienne, par leur valeur pédagogique, de sorte qu’ils
    aident non seulement l’Église à se renouveler de l’intérieur mais qu’ils accroissent et servent sa présence
    bienfaisante aux royaumes d’aujourd’hui, plus spécialement dans le domaine de la culture.


    Dei Gratia,

    Monseigneur Tully de Nivellus de Sparte
    Archevêque de Moustier-en-Tarentaise
    Vice-Préfet de l'Enseignement Aristotélicien




    Faict à Rome, le XXI mars de l'an de grâce MCDLVIII de notre Seigneur.

    Texte Approuvé par Son Éminence Vincent Diftain d'Embussy, Cardinal Romain, Chancelier du Saint Office Romain, Préfet à l'Enseignement Aristotélicien, Évêque d'Autun



Revenir en haut Aller en bas
 
[Tully] Déclaration pour l'Education
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre d'un fils à son père
» déclaration pour utilisation lithotripteur?
» un super site de materiel pour education musicale
» Déclaration de revenus - Prime pour l'emploi
» Déclaration d'impôts 2017 un truc nouveau pour nous.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Archevêché de Reims :: Bibliothèque Sainte-Geneviève :: La Bibliothèque :: Le Scriptorium-
Sauter vers: